La partie sud-ouest du parc national de l’Isalo est partie en fumée. Ses sites seraient tout de même hors de danger.

Un parc national en feu. Les feux auraient ravagé la partie sud-ouest du parc national de l’Isalo, depuis mardi après-midi. Les feux n’auraient pas encore été totalement éteints, hier soir. Toutefois, les sites de ce parc seraient hors de danger, selon une source auprès de la gendarmerie à Ranohira. «Il n’y a plus de feux que vers la route menant vers Ankazoabo, en ce moment. Nous avons pu étouffer ceux près des sites, vers 3 heures du matin », rassure-t-elle, au téléphone.
Pour le moment, la surface incendiée n’est pas encore évaluée. Les sites, comme celui de Namaza, n’auraient pas été touchés. Les premiers rapports de l’association Madagascar national parks (MNP) indiquent que les atteintes ne sont pas majeures. « Le parc reste Isalo », rassure une source auprès de la MNP.

Pas d’impact
La version de la gendarmerie et celle d’un hôtelier sur place sont différentes. « Des steppes ont péri dans le feu. Il est aussi probable que des animaux y aient brûlé », lance le premier. Et le second d’ajouter : « Comme ce sont des steppes, les dégâts sont plus ou moins importants ». Cet incendie n’a  pas eu d’impact sur les touristes. « Pour l’instant, cet incendie n’a pas affecté nos clients sur place, même ceux qui ont prévu d’y passer leurs séjours. Mais nous restons sur le qui-vive, au cas où les feux s’étendraient », indique un responsable de l’Agence Discovery Mada­gascar.
Les causes de ce feu de brousse ne sont pas encore identifiées. La mobilisation de la population environnante, des équipes de la gendarmerie et du Madagascar national parc, qui gère ce parc d’une superficie de 81.450 Ha, a permis de maîtriser l’incendie à temps. Une table ronde entre les éléments des forces de l’ordre et des équipes du MNP se tiendra prochainement pour évaluer les dégâts laissés par cet incendie.

Miangaly Ralitera