Emoi et désolation. Un grave accident de la circulation a fait trois morts  sur la   route nationale numéro 1 hier en début de soirée.  Âgés respectivement de vingt-six, vingt-deux et vingt-et-un ans, les défunts sont de la même famille. Deux  frères ont trouvé la mort aux côtés de leur beau-frère. Le drame est survenu  au point kilométrique 34, à l’entrée Ouest d’Imerin-
tsiatosika à la hauteur d’Ambatonga. Déboulant à toute vitesse, la Volkswagen type IV des victimes a fait une sortie de route en partant en tonneau  pendant sa course effrénée.
Après l’embardée, la citadine s’est abîmée contre une basse-cour en contrebas de la chaussée. Le véhicule est réduit en amas de ferrailles inextricables après une chute de quelques mètres. Le toit est aplati, face avant-méconnaissable et châssis plié. Les riverains venus au secours des malheureux ont eu fort à faire pour les désincarcérer de leur piège de métal. Des témoignages révèlent qu’ils ont été apparemment tués sur le coup.
Le drame  n’a laissé aucun  rescapé. Le mystère est de ce fait, entier sur la cause de l’accident. En tout cas, les enquêteurs se retrouvent perdus entre la thèse d’une imprudence au volant et celle d’une défaillance mécanique, outre l’intervention de facteurs  pouvant avoir provoqué l’accident.
Les défunts venaient de quitter Arivonimamo et faisaient route sur Tana avant que le pire ne se produise.
Tout s’est  passé sans anicroche jusqu’à ce que la Golf, lancée à vive allure sur une ligne droite ne devienne incontrôlable à l’approche d’un virage.
Saisie de l’affaire, la brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Imerin- tsiatosika a fait le constat.
Les corps inertes des trois jeunes ont été conduits à la morgue de l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona.  les familles Se sont précipitées après avoir été informées de leur disparition brutale.  Des  autopsies étaient prévues être pratiquées sur les dépouilles dans la soirée d’hier. L’épave de  la citadine était encore  en revanche sur les lieux de  l’accident.

Andry Manase