La foudre a provoqué un incendie d’une usine de textile, sans faire de victime, hier à 16h 10 à Ilafy. La Société malgache de couvertures (SOMACOU) a été la proie des flammes. Aucun blessé ni perte en vie humaine ne sont à déplorer dans ce drame. Les dégâts matériels sont importants. Une partie de la toiture et des vêtements en cours de confection sont partis en fumée, selon les informations d’un contremaître des ouvriers données au compte-gouttes. Il pleuvait beaucoup lorsque les riverains surpris par une détonation pendant l’orage se sont aperçus que le panneau de distribution électrique était en feu. « La foudre s’est abattue sur ce dispositif. Une forte énergie est donc injectée dans la ligne électrique et a engendré une surtension finissant par un court-circuit », a indiqué le technicien de la Jirama qui s’est, dans la foulée, diligenté sur place pour mettre le secteur hors tension.
La gendarmerie d’Anka­dikely Ilafy a appelé les sapeurs-pompiers. Arrivés à temps, ces derniers ont d’abord arrosé les dessous du toit à l’aide d’une lance de protection pour éviter la surchauffe. « La pluie est venue prêter main forte aux soldats du feu pour finir d’éteindre cet incendie », a raconté un ouvrier dans l’usine. Ses collègues et lui rugissants se sont bousculés en tous sens à cause de la panique.
Les gendarmes ont évacué tous les travailleurs de leur poste. Fort heureusement, le compteur a automatiquement disjoncté lorsque la puissance est supérieure à celle souscrite, d’après les précisions de circonstance des forces de sécurité. L’extinction de l’incendie et l’opération de déblais ont duré trente minutes. « Le courant est  revenu le soir même », a-t-on appris.

Hajatiana Léonard