Les agents de la douane ont mis la main sur des marchandises chez un particulier. Des opérations de contrôle et de lutte contre les fraudes vont se multiplier.

Les agents de la douane sont tombés sur une véritable caverne d’Ali Baba. Ils ont mis la main sur des marchandises en contrebande, hier. Des milliers de bouteilles de whisky, de spiritueux, de vins, de cham­pagnes, de vodka ainsi que des cartouches de cigarettes ont été découvertes, hier. C’était dans la maison d’un particulier, située dans un quartier résidentiel de la capitale. Cette maison se présentait comme une entreprise privée, selon la direction générale des douanes. Le total de ces marchandises équivaut à trois conteneurs.
La fête se termine très tôt pour le propriétaire de ces marchandises. Il n’y aura pas de soirée bien arrosée pour lui et ses clients pendant les festivités de fin d’année. L’alcool ne coulera plus à flot. Les agents du service de lutte contre la fraude et des agents du service de surveillance et de lutte contre la contrebande auprès de la direction générale des dou­anes ont tout saisi. La douane annonce ainsi l’ouverture d’une enquête après cette découverte.

Contrôle
Cette importante saisie n’est pas une première dans les annales. A chaque fin d’année, où l’on note une forte demande de whisky, de champagne ou de vins, les fraudeurs ne manquent pas d’imagination pour déjouer l’administration douanière. Mais de leur côté, les agents de la douane ne lâchent pas prise. Ils ne cessent de redoubler d’efforts dans les contrôles des marchandises et la lutte contre les fraudes. En décembre 2016, la Douane a mis la main sur une importante quantité de bouteilles de whisky. Au total, près de trente mille bouteilles de whisky de marque étaient découvertes dans une maison à Anosizato.
Dans le sillage de ces importantes affaires de fraude douanière, la direction générale de la Douane a prévenu les importateurs illicites que les opérations de contrôle vont se multiplier et qu’une lutte acharnée pour mettre à jour les réseaux est déclarée. Ces actions dont la finalité est l’augmentation des recettes de l’État rejoignent les directives évoquées par le ministère des Finances et du budget.
Par ailleurs, la Douane rappelle que l’entreposage de marchandises dans des entrepôts est régi par des normes et réglementations. Les marchandises légalement importées doivent êtres stockées dans des entrepôts agréés.

Lova Rafidiarisoa