Durant les quatre jours d’exposition à Tanjombato, la foire internationale de Madagascar vibrera sur une note féminine.

A l’honneur pour cette douzième édition de la foire internationale de Madagascar, le Groupement des femmes entrepreneures de Madagas­car (GFEM) s’est vu attribuer une place de marque au parc d’exposition Forello Tanjombato. Initialement destiné exclusivement à la France, le pavillon d’honneur sera ainsi partagé avec les femmes dirigeantes durant les quatre jours d’exposition qui ne prendront fin que dimanche. Occupant 15 % de la totalité des
stands, le GFEM fédère des micros, petites et moyennes entreprises formelles dirigées par des femmes dans tout le pays. Le GFEM compte à présent, un peu plus de deux cents mem­bres et a pour mission principale d’aider les femmes entrepreneures à se professionnaliser à travers des formations ou des renforcements de capacités.

Diversité
Le renforcement du système de réseautage national et international du groupe  pourra concrètement aider ces dirigeantes à évoluer. En effet, « le groupement entend obtenir une reconnaissance internationale dans la mesure où il appartient déjà au réseau des femmes chef d’entreprise mondial ou FCEM », explique Fanja Razakaboana, présidente du groupement dans le magazine officiel de la foire.
Outre les femmes, les jeunes auront aussi l’occasion de faire montre de leur culture entrepreneuriale durant cette vitrine internationale. Pour ce faire, cet après-midi sera consacré au concept de « startup dating » qui vise à servir de plateforme de rencontres entre les jeunes porteurs de projets et des potentiels investisseurs, communément appelés dans le milieu comme les business angels.
Les grandes enseignes prônant les valeurs du label « vita malagasy » ne sont pas en reste via des conférences informatives.
À l’image du service des postes ou la société Star qui ont respectivement exposé les engagements de la poste face aux besoins évolutifs du marché et les avantages pour les jeunes d’intégrer le groupe à étoiles. Une diversité que souligne le président de la foire, Dominichini Ramiara­manana, « L’efficience de la FIM comme étant une plateforme économique incontournable est maintenant démontrée dans la mesure où la foire est devenue, d’année en année, un évènement multi sectoriel ».

Harilalaina Rakotobe