La célébration de Pâques à Mahajanga s’est déroulée  sans incident tragique ni mort d’homme cette année. Aucun accident grave n’a été enregistré. Seuls deux cas d’ivresse ont été constatés au CHU d’Androva, dont une jeune fille de 16 ans soignée sur place.
Le lundi s’est déroulé dans le calme et la liesse. Le départ pour les plages a eu lieu dès 2 heures du matin, pour la plupart des habitants, surtout ceux qui ont rejoint la petite plage d’Amborovy et le grand pavois. Et même la veille, des fidèles sortant d’une église ont attendu dès 20 heures le car loué pour les transporter vers la plage. Ce, pour éviter les longues files aux arrêts des bus, le lundi.
«Nous sommes arrivés à 4 heures à Amborovy pour choisir la meilleure place. Nous avons préféré loué un car pour y arriver rapidement car chaque année, c’est toujours le même problème», expliqué une mère de famille.
Ceux qui ont rejoint le village touristique le lundi, ont quitté la ville dès 5 heures du matin et marché à pied pour être les premiers venus. D’autres ont bivouaqué sur place depuis le dimanche soir et ne l’ont quitté que mardi matin.
Des petites tentes multicolores placées sous la longue jetée ont été mises en location, alors que des gargotiers se sont installés sous l’esplanade du village touristique pendant deux jours, à l’abri du soleil. D’autres ont trouvé les moyens de vendre des boissons de la Star sur un pick-up car les épiceries ont été rares.
Chacun a eu sa façon de passer le lundi de Pâques sur les plages. Des animations ont été prévues mais la plupart ont préféré nager et jouer dans la mer.
Lundi soir, la plage du village touristique était encore noire de monde.

V. A.