En catimini. Des indiscrétions ont révélé une information, selon laquelle la voiture tout-terrain de marque Toyota Land Cruiser de Marc Ravalomanana, ancien président de la République, serait de retour dans le parking de son domaine, à Faravohitra.
Disparu durant la crise de 2009, avant de réapparaître quelque temps plus tard, mais avec un de ceux qui l’ont défait du pouvoir au volant, le véhicule 4×4 blindé a, depuis, été considéré par ce dernier comme son bien, sans que qui que ce soit n’ait osé lever la voix. De retour d’exil depuis le dernier trimestre de l’année 2014, l’ancien chef d’État, outre vouloir rebriguer la présidence de la République, s’est fixé comme objectif de recouvrer ses biens.
Pour ses biens personnels ou ceux de son empire agroalimentaire, dont les véhicules et matériels roulants, un appel a été lancé, l’année dernière, à tous ceux qui les détenaient, de les rendre sans qu’aucune poursuite ne soit engagée. Celui qui s’est approprié le véhicule blindé n’y a, toutefois, pas répondu. Ce dernier qui, pour des raisons de conflit familial est, actuellement en détention provisoire. Les indiscrétions indiquent ainsi que Marc Ravalomanana a repris son bien « par le biais d’un huissier, la semaine dernière ».
Ce paramètre pourrait expliquer sa « bonne humeur », lors de la cérémonie de présentation de vœux des corps constitués et diplomatiques, vendredi à Iavoloha. Un évènement à l’issue duquel le résident de Faravohitra s’est gardé de réagir aux piques du président de la Répu­blique, préférant le féliciter quant à son allocution et la réussite de l’organisation.

Garry Fabrice Ranaivoson