Les litchis malgaches sont très demandés sur le marché européen en ce moment. Les offres n’arrivent plus à satisfaire les demandes.

Une situation à péren­niser. Les offres malgaches n’arrivent plus à satisfaire les demandes des consommateurs sur le marché international. « Les premiers conteneurs réceptionnés en fin de semaine dernière n’ont pas suffi à satisfaire les commandes des centrales de la grande distribution », rapporte le Centre technique et horticole de Tamatave(CTHT) dans La lettre du Litchi en date du 5 janvier.
C’est une situation que la filière litchi n’a jamais rencontrée lors d’une campagne de commercialisation. Deux conteneurs de 1 180 tonnes qui devaient débarquer en Europe les 8 janvier et 13 janvier ont déjà été pré-vendus. Les cargaisons de 16 415 tonnes déjà expédiées sur le marché européen se sont écoulées sans problème.  Et les grandes distributions en redemandent.

Qualité
Les fruits malgaches affichent d’ailleurs un prix très concurrentiel par rapport aux produits d’autres pays comme l’Afrique du Sud, l’île Maurice, La Réunion, Mozambique. Le litchi en provenance de Madagascar est vendu entre deux à trois euros le kilo sur le marché européen alors que ceux de l’île Maurice et La Réunion sont vendus respectivement à 7 euros et 6 euros le kilo sur le marché français. Des prix avantageux du fait que la plupart des exportations se font par bateau conventionnel contrairement aux autres pays qui ont choisi de les expédier par avion.
La fin de campagne s’annonce donc positive pour le litchi malgache. Cette situation est due à la bonne tenue et la qualité des fruits malgache. Les fruits ont relativement bien répondu aux qualités requises, en termes de maturité et de calibrage, pour l’exportation. « La concurrence est fortement ressentie par les fruits Sud africains qui peinent à se commer­cialiser face aux produits de Madagascar. De calibres globalement inférieurs à ceux des campagnes précédentes, les fruits sud africains ne bénéficient pas cette année d’une comparaison flatteuse vis-à-vis des litchis de Madagascar », selon le CTHT.

Lova Rafidiarisoa