Cet événement a battu son plein durant ses trois jours de célébration. Entre marée humaine et embouteillage, la fête était au rendez-vous.

Une fois encore, l’Avenue de l’indépendance s’est de nouveau affirmée très festive. Comme à l’accoutumée, le Carnaval de Madagascar organisé par l’Office régional du tourisme d’Analamanga (Ortana), en collaboration avec Be Mozik, a orné de ses couleurs et de son allégresse, le centre ville de la capitale. Le programme très convivial, a ravi tous ceux qui se sont joints à la fête durant les trois jours de l’évènement. Les milliers de participants ont ainsi réussi à enivrer les rues les 16, 17 et 18 juin.
Les festivités ont débuté vendredi matin. Une foule importante composée d’enfants, d’adolescents et d’adultes, costumés, pour le plus grand nombre d’entre eux, issus de toutes les régions, ont répondu présents. Des voitures de collection ont également participé à la grande parade. Une ode à la richesse culturelle et touristique de la Grande île, le Carnaval de Madagascar s’est affirmé comme une grande vitrine du pays dans l’océan Indien. Moz’art Artistic de Maurice est également venue partager leur
expérience avec le public malgache.
Le grand carnaval de Madagascar a été quelque peu victime de son succès. Les rues de l’Avenue de l’Indépendance étaient coupées en raison de cette fête. Autant les spectacles étaient réussis et appréciés, autant la police a semblé avoir été dépassée par l’ampleur de la foule présente empirée par un embouteillage monstre aux alentours du centre ville.

Une liesse populaire
Cela n’a pas empêché cette marée humaine qui a envahi la place, de jouir des festivités, tout au long du week-end. Elle a participé activement à toutes les manifestations de cette troisième édition du Carnaval de Madagascar où expo-ventes et diverses animations autour des vingt-deux régions du pays se sont découvertes.
Des stands, des chapiteaux et des manèges ont envahi la place pour émerveiller grands et petits. Si les plus jeunes ont été enchantés de profiter de l’occasion pour s’amuser, les adultes, quant à eux, ont surtout été ravis d’éveiller leurs sens. Entre les dégustations des riches saveurs des régions et la redécouverte de leur artisanat typique et exceptionnel, les visiteurs en ont eu pour leur week-end.
De même, de fameux groupes nationaux comme Samoela, Mika et Davis, Dat’Kotry, Mahaleo, Tambour Gasy, Team Safelika se sont relayés sur la scène. Les deux humoristes Eric et Honorat ont excellé à l’animation. Ces groupes dont le public s’est approprié la créativité, se sont illustrés chacun à travers leur personnalité propre, tout en partageant un message d’unité et de fraternité auprès de ce public, en jouant leurs meilleurs morceaux. Parents et enfants, quant à eux, ont tenu à profiter de ces trois jours de festivités, comme étant un instant familial à partager à l’approche de la fête des pères et celle de la célébration de l’indépendance.

Sitraka Rakotobe – Andry Patrick Rakotondrazaka