Le chantier de construction d’une centrale hydroélectrique à Farahantsana a démarré officiellement hier. Le projet va produire 22 mégawatts d’électricité pour le réseau de la Jirama.

La transition énergétique en marche. La société Tozzi Green va installer à Farahantsana Mahitsy, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale, une centrale hydroélectrique. Le lancement officiel des travaux a eu lieu hier sur le site en présence du Président Hery Rajaonarimampianina. « Avec une puissance installée de minimum 22 mégawatts dont la capacité pourra être augmentée dans le futur, cette infrastructure offrira suffisamment d’électricité pour alimenter environ deux cent mille foyers d’ici 2019», selon Alessandro Berti, administrateur général.
La Jirama et ses abonnés seraient ainsi les premiers bénéficiaires de ce projet. Les énergies produites depuis cette centrale de Farahantsana seront vendues à la Jirama. C’est pourquoi, le projet va favoriser la réduction du coût de production de l’électricité à Madagascar. « Contrairement à Andekaleka, cette centrale de Farahantsana disposera d’un stockage d’eau permettant de faire face au problème d’étiage. Elle fournira 15% des besoins en électricité du réseau interconnecté d’Antananarivo », a expliqué Olivier Jaomiary, directeur général de la Jirama.

Technologie de pointe
La société Tozzi Green est une holding italienne œuvrant principalement dans les énergies renouvelables. Bien que la société soit très connue dans l’agribusiness dans le Sud du pays, elle exploite deux autres centrales hydroélectriques dont une à Sahanivotry, avec une puissance installée de 16 mégawatts et une à Maroantsetra, avec une puissance installée de 2.5 mégawatts.
Le projet de Farahantsana, selon les explications du premier responsable de la société à Madagascar, est financé entièrement par fonds
propres avec le support en capital de la banque de développement du gouvernement italien (SIMEST). « 30 millions d’euros seront investis dans la mise en place de ce projet. Il s’avère être une centrale moderne, comme nous avons l’habitude d’installer dans d’autres pays. Orange Madagascar vient d’installer une infrastructure de télécommunication de haute technologie sur le site pour répondre aux besoins de technologie de pointe dans la réalisation et la future exploitation de cette centrale hydroélectrique », a souligné Alessandro Berti.
Annoncé depuis maintenant deux ans, le projet a été confronté à de nombreux défis, dont l’enclavement de la commune d’Ambohimasina. La société Tozzi Green a construit, par la suite, un pont qui faisait l’objet d’une inauguration, hier. Cette infrastructure est indispensable dans la construction de la centrale.

Lova Rafidiarisoa