Ambakivao, un village isolé dans le Menabe, bénéficie de l’électricité.  Grâce à l’énergie solaire et un programme initié par l’Inde.  

Et la lumière fut. « Chaque année, l’ambassade de l’Inde envoie des grands-mères solaires, des femmes illettrées des villages reculés au Barefoot College afin d’y apprendre à fabriquer de petits équipements marchant à l’énergie solaire », raconte Digjivay Nath, chef de la chancellerie indienne à Madagascar. Aujourd’hui, l’initiative « Barefoot college pour Madagascar » prend de plus en plus de l’ampleur avec le petit village d’Ambakivao, au cœur des mangroves du Tsiribihina dans la région du Menabe. En fait en 2016, quatre grands-mères originaires d’Ambakivao, Rezema, Hanitra, Kingeline et Yollande ont suivi ce programme initié par le Wild World Fund for nature (WWF) et elles font actuellement la fierté du Menabe.Les villageois de cette communauté n’ont plus de problèmes du côté de
l’électricité puisque ces derniers utilisent l’énergie solaire pour effectuer leurs activités quotidiennes depuis le début de ce mois de décembre, de jour comme de nuit. Cette petite communauté rurale gère près de 3 000 hectares de forêts de mangrove, avec le soutien du WWF.

Main dans la main
Le gouvernement s’est fixé comme objectif de former en technologie solaire sept cent quarante-quatre femmes issues de villages ruraux isolés, pour que les six cent trente mille ménages puissent accéder à l’éclairage moderne et à l’électricité. L’Union européenne soutient financièrement cette initiative à travers le programme « Énergies » de la Commission de l’océan Indien. Ce programme se poursuit afin d’acquérir le développement socio-économique durable.
« Ambakivao est aujourd’hui la fierté du Menabe. Et c’est un accomplissement pour nous tous, le fruit de nos efforts communs. Depuis le départ de nos grands-mères en Inde jusqu’à l’acheminement des équipements solaires dans ce village, l’administration a travaillé main dans la main avec le WWF. D’autres villages suivront notre exemple », affirme Gilbert Romain, chef de la région Menabe.

Tsiry Razafindrazaka