Une grande ambition. Le bambou peut se transformer en charbon traditionnel. Hier s’est tenue l’ouverture officielle de la quatrième édition du salon de la créativité Voatra dont le thème est « Le bambou, ressource stratégique pour un développement durable », à l’hôtel de ville Analakely. « Nous considérons que la forêt est détruite par le traitement du charbon de bois. La meilleure solution est de trouver des matières premières pour remplacer le charbon de bois traditionnel. Par rapport à l’utilisation du charbon de bois, le charbon de bambou peut diminuer la consommation de la famille jusqu’à 30 %. Ainsi, le charbon de bambou s’enflamme plus rapidement que le charbon de bois », explique Honoré Andria­nomenja­nahary, formateur à la transformation du bambou en charbon.
Il a poursuivi que le charbon de bambou évite la pollution car ce charbon ne produit pas de gaz carbonique comme le charbon de bois. « Il y a deux types de charbon de bambou issus du bambou,  le charbon de bambou brut et le charbon de bambou transformé qui consiste à mélanger le charbon de bambou réduit en poudre avec de l’eau et à mettre dans un moule », rajoute-t-il.

Fanomezana Rasolomahery