Un mois prometteur. Plus d’un millier d’offres d’emploi attendent les chômeurs et les jeunes en quête d’emploi, en ce mois de février. La 9e édition des journées de l’emploi et de la formation, organisée par le cabinet de recrutement MRH les 22 et 23 février au palais des Sports à Maha­masina, promet plus de 1 500 offres d’emploi, selon son directeur général, Rafik Mohamedaly, hier. Il souligne même que ce chiffre pourra encore gonfler, jusqu’au jour J. « Trente-cinq entreprises vont participer à cet événement, à savoir Orange, Vivetic, mais aussi une compagnie malgache de textile sise à Ambohi­mangakely, qui offre plusieurs postes. Nous sommes  en train de convaincre d’autres entreprises, en ce moment. Et nous avons encore une semaine pour cela », dit-il.
Parmi ces offres, le commerce et la distribution, l’informatique, la télécommunication seraient les secteurs d’activité les plus nombreux.
Depuis la première édition de ces journées de l’emploi et de formation, 7 463 offres ont été enregistrées pour 28 500 demandeurs d’emploi. Malheureusement, un peu moins de 10% d’entre ces derniers ont obtenu un contrat d’embauche. « La compétence des postulants ne correspond pas aux critères de l’offre. Leur niveau de qualification est très bas. La non maîtrise des langues étrangères est également un blocage », avance Rafik Mohamedaly pour expliquer cet écart entre offres d’emploi et contrats d’embauche. Pour lui, une collaboration doit être mise en place entre les écoles et les entreprises, afin que les jeunes puissent accéder à des stages, à la fin de leur formation, afin de renforcer leurs compétences.

Miangaly Ralitera