Sans trop de surprise, les magistrats de la juridiction du ressort de la Cour d’appel de Toliara ont décidé de faire confiance au candidat Mathias Sylvestre Ramaromihisa, pour les représenter au sein du Conseil supérieur de la magistrature, CSM. Trois candidats étaient en lice: Juliette Razanabao, procureur général près la Cour d’appel de Toliara, Larsen Andriatsivery, premier président près la Cour d’appel de Toliara et enfin Mathias Ramaromihisa, actuel procureur du tribunal de première instance de Toliara. Soixante et un magistrats ont voté pour cette juridiction et le dépouillement qui a eu lieu vendredi, dans la grande salle du Tribunal de Toliara, a vu la victoire de Mathias Sylvestre Ramaromihisa qui a obtenu 36 voix au dépend des deux autres candidats.

Répondant aux questions des journalistes locaux après la cérémonie de dépouillement, le tout nouveau membre du CSM, a déclaré « que faire partie de l’institution étant une fonction d’image et de représentation, ma priorité sera de mériter la confiance qui m’a été témoignée par mes pairs et de redorer l’image de la magistrature en faisant du CSM une institution forte et respectée », précise-t-il. Auparavant,  il a été chef de la région d’Analanjirofo, sa ville natale, avant d’occuper il y a deux ans, le poste du premier responsable du parquet du tribunal de première instance de Toliara. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, la juridiction de Toliara aura deux représentants au sein du CSM car Tina José Rakotondrazaka, président du tribunal administratif de Toliara, a été également nommé par ses pairs pour représenter les tribunaux administratifs.

Francis Ramanantsoa