Le niveau des élèves se serait amélioré dans des communes où ont été implantés des centres de lecture, d’information et de culture (CLIC), initiés par l’association Trait d’union France-Madagascar, depuis 2003.
« Nous avons pu constater que les taux de réussite aux examens nationaux ont au moins triplé dans nos zones d’intervention, en 5 ans », affirme Hasina Raonison Andrian­jaka, représentant et directeur du Réseau CLIC à Madagascar. C’était à Anosy, hier, lors d’une série de signature de convention de partenariat entre le ministre de l’Éducation Nationale et trois partenaires.
Implantées dans la  brousse, ces bibliothèques profitent aux jeunes ruraux. Elles permettent à ces jeunes d’enrichir leurs connaissances. On en compte actuellement, vingt-cinq dans les vingt-deux régions. Huit sont dotées de mini-cybers. L’association s’est engagée à pérenniser et à améliorer ses offres, en connectant progressivement tous les CLIC à Internet, par exemple.
Le ministre de l’Édu­cation nationale, Paul Rabary, a signé en tout, trois conventions de partenariat avec les collaborateurs de son département, hier. Entre autres, l’organisation non gouvernementale (ONG) Onja, sise à Mahanoro, repérera les plus brillants parmi les jeunes hors du système scolaire, pour leur donner des formations pertinentes et des possibilités de carrière.

M.R.