La question du foncier est toujours une source de problème. Depuis 2005, le gouvernement a mis en place une série de réformes dans le secteur, dont la mise en place des guichets fonciers au niveau des communes et la distribution de certificats fonciers. Dans ce sens, le projet d’appui à la réforme et à la sécurisation foncière (ARSF) met le cap sur la sécurisation des terrains, à travers la distribution de quatre vingt six mille certificats fonciers dans trente deux communes pendant la durée du projet, en quarante cinq mois.
Ce projet intervient dans soixante quinze communes dans les régions d’Anala­manga et Itasy. « Cette année, nous avons fixé comme objectif de remettre aux paysans vingt huit mille certificats fonciers », a fait savoir, hier, Jérôme Marie Elysé Raombana, coordonateur de programme de l’ARSF.
L’ARSF est un projet financé par l’Agence française de développement (AFD) et de l’Union européenne. Prévue pour une durée de quarante cinq mois depuis le mois de janvier 2006, il s’inscrit dans le cadre du programme « Agro sylviculture d’Antananarivo » ou ASA de l’Union européenne.

L.R.