Cela faisait longtemps que le plateau des deux roues motrices n’était pas aussi bien fourni. Pour ce Rallye Asacm, les têtes d’affiche étaient très nombreuses et l’issue de la course a été indécise jusqu’au bout. Au final, Daniel Rabetafika et Herizo Rajoelina l’ont emporté, avec leur Citroën Saxo M10.
Aux coude-à-coude avec le duo Sitraka-Rado Rakoto­malala, sur Renault Clio M11, ils ont pris l’ascendant à partir de la dixième de quatorze épreuves spéciales de ce week­end. Leur régularité a bien payé, tandis que Sitraka et Rado ont rencontré un souci de transmission dans cette ES10. Ce qui leur a fait perdre plusieurs précieuses secondes, puisqu’ils ont dû « rouler au pas », comme l’a expliqué Sitraka.
Au classement général, Dani et Herz ont pris la sixième position, à 15min 23sec des vainqueurs du jour. Ils sont premiers chez les deux roues motrices et s’imposent également dans la catégorie M10. Derrière, Sitraka et Rado, premiers en M11, se sont retrou­vés à la septième position du général. Ils ont accusé un retard de 1min 48sec sur Dani et Herz.
La passe d’armes de ces deux roues motrices a tourné court pour les autres équipages. Mamy Patrick Solofo­nirina a été le premier à jeter l’éponge. Pour ce retour en compétition, le champion 2015 a abandonné dans l’ES7, en raison d’un pépin au niveau des amortisseurs.
Fred Rabekoto, sur Peugeot 206, ont également lâché prise dans cette même spéciale. Cette fin de deu­xième journée était particulièrement difficile puisque Tovohery « Tovonen » Rakoto­johary a également abadonné dans l’ES8, en raison d’un problème de pivot, après être rentré dans une pierre.
Le lendemain, c’était au tour de Nirina Ratsifan­dri­hamanana, sur Peugeot 206, de s’arrêter pour cause de casse moteur.
Derrière les paires Dani-Herz et Sitraka-Rado, Fidinera Rasetarivelo et Naina Rama­ro­mandray, huitièmes du général sur Renault Clio M11, ont pris le troisième rang chez les deux roues motrices.

H.L.R.