Trois hommes ainsi qu’un sergent chef de l’armée impliqués dans une agression qui s’est produite à Itaosy  vendredi soir ont été présentés au parquet, hier. Ils ont bénéficié d’une liberté provisoire.