L’insécurité semble défrayer la chronique à Mahajanga en ce début d’année. La police du commissariat central vient d’arrêter quatre membres d’une bande de « foroches », des jeunes mineurs délinquants, vendredi dernier.
Armés de sabres, de couteaux d’armes pointues, ils ont terrorisé les habitants du quartier de Mahabibokely, mardi 3 janvier dernier. Une vingtaine de jeunes ont également semé la terreur dans le quartier de Mahavoky atsimo.
Les forces de l’ordre en ont appréhendé quatre dont une fille. D’après les témoignages, ils se droguent avant de commettre des actes malveillants. Leur déferrement a eu lieu samedi matin.
« Sortir la nuit ou se promener seul dans un endroit désert ou obscur n’est pas du tout recommandé en ce moment à Mahajanga », a averti un responsable.
Par ailleurs, un autre voleur mineur a aussi été arrêté par la police à Betamanga, il y a une semaine. Il s’était caché sous le lit dans une chambre d’une maison qu’il comptait cambrioler. Mais, le délinquant a été découvert par le petit de la famille qui allait chercher son jouet sous le lit.

V. A.