À chaque fin de la saison des pluies où le Varatraza, le vent du Nord, devient plus clément, la partie Nord de la Grande Ile se réveille sous un autre auspice. Après les déluges causant des dégâts, synonymes de crise et de morosité, une autre philosophie de vie annonce sa couleur, celle du « Mieux vivre ensemble ». L’atmosphère est baignée dans une musique traditionnelle, fruit d’un mixage de mosaïques de culture orientale, comorienne et celle des îles voisines, constituant la force et l’identité musicale de cette région de Madagascar.
Rites ancestraux et festivals s’enchaînent durant cette période. Le « Fitampoha», le festival Donia, le festival de Vohémar et celui d’Ambilobe marquent la saison. C’est une période propice à la fête durant laquelle les meilleures spécialités culinaires dictent les tables. Et en matière de cuisine, cette partie de Madagascar garde une très bonne réputation. Son « Romazava » ou son « Gana ritra » font perdre le Nord.
Le Terrace sis à la Villa Pradon à Antanimena offrira une occasion ce vendredi soir à partir de 20 heures, pour découvrir ou pour partager cette joie de vivre. Du simple rougail de tomates au poulet au coco, le choix qui constitue « Les sept péchés capitaux d’Antsiranana » est spécifique.

Ricky Ramanan