Un carré d’as pour le groupe Express de Madagascar. Quatre journalistes travaillant pour les
titres du groupe ont été primés par l’Unicef, l’organisme des Nations Unies en charge de la protection des enfants, pour leur travail relatif au droit de l’enfant. Il s’agit respectivement de Dina Nomena Andrianjaka pour son article traitant de l’éducation intitulé « les crèches solidaires », paru dans le magazine L’Essentiel, de Miangaly Ralitera pour son article traitant de la protection de l’enfant, ayant pour titre « Les filles se marient contre leur volonté », paru dans l’Express de Madagascar, de Andry Rialintsalama pour son article traitant l’urgence intitulé « il était une faim », paru dans l’Hebdo de l’Express de Madagascar, et de Raelisaona Mamiarisoa lauréat dans la catégorie photojournalisme et qui signe Mamy Mael pour l’Express de Madagascar.
Ils n’étaient pas les seuls. L’Unicef a remis des prix à dix professionnels des médias en tout, hier, lors de la Journée de l’Enfant Africain. Ce concours des médias, lancé en décembre 2016 par l’organisme, en collaboration avec le Ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions (MCRI), et l’Ordre des Journalistes de Madagascar, a vu la participation d’une soixantaine de journalistes. Gérard Rakotonirina, président de l’OJM s’est félicité d’ « un nombre très encourageant pour démontrer que les journalistes s’attachent au sujet touchant les enfants ». Matthew Conway, Chef des Médias et Relations Extérieures de l’Unicef à Madagascar, s’est dit « très surpris à quel point les journalistes ont pris à coeur le concours ».

Rondro Ramamonjisoa