Le Slam National, événement phare pour tous les inconditionnels du slam de la Grande île, rempile dans la ville des Mille  avec une 8e édition de grande envergure.

C’est parti pour toute une semaine de festivités en ode à cette forme de poésie contemporaine qu’est le slam. Toujours aussi conviviale et affichant une fraternité exemplaire de la part de ses participants, la huitième édition du Slam National est fin prête pour émerveiller avec ses mots, ses vers et ses rimes à foison. Un festival à part entière, l’événement gagne une fois encore en envergure, grâce à une programmation riche en rencontres, en ateliers et en spectacles, le tout sur fond d’un tournoi fédérateur. Au total, ils sont une bonne vingtaine de slameurs, originaires des quatre coins de la Grande île, à se retrouver dans la capitale le temps de ce Slam National du 2 au 9 décembre.
Outre Antananarivo, on retrouve pour le tournoi, les sélections de Toliara, Fianarantsoa, Mahajanga, Toamasina et Antsiranana, mais également celles de la ville d’Antsirabe et de Taolagnaro qui rejoignent l’aventure.

Pléiade d’invités
De plus, le Slam National tient à confirmer son statut de festival international par le biais de ses prestigieux invités internationaux. Cette année, on retrouve ainsi l’Allemande Léonie Warnke, la Belge Nadine Baboy, la Comorienne Nounouria Tadjiri, la Gabonaise Nanda La Gaboma et le Suisse Narcisse qui officie également comme parrain du festival, cette année.  Ce sont tous des slameurs de renom et dont le talent transcende la scène artistique internationale.
Gianni Andriarimino dit Dadilahy, président de Madagaslam, initiateur du festival affirme « Avec l’Institut français de Madagascar, co-organisateur de longue date du festival ainsi que nos innombrables partenaires, nous tenons à proposer tout ce qui enchanterait le public. D’autant plus que, pour cette édition, nous avons les meilleurs slameurs du pays dans la capitale ».

Le programme

L’ouverture officielle du festival aura lieu demain à
16 heures à l’Institut français de Madagascar (IFM) Analakely. Le lendemain à 10 heures, des retrouvailles plus conviviales intitulées « Slam family », entre les participants, auront lieu à l’hôtel Tana-Jacaranda Antsahamanitra. Le 4 décembre, l’IFM Analakely accueille à 10 heures, un atelier d’écriture avec l’équipe de Madagaslam, suivi à 16 heures, d’une séance de coaching intitulé « Slam mastering » avec les invités internationaux. Le « Slam ONG » aura lieu le 5 décembre avec les jeunes mères précoces de l’ONG « Aina-Enfance et avenir ». S’ensuit à 16 heures, le premier tour éliminatoire du tournoi au Cercle Germano-Malgache. Le 6 décembre, le festival arpentera les rues de la ville des Mille avec « Slam en mouvement » qui débute à Ambohijatovo à 10 heures. Le
7 décembre, la deuxième éliminatoire du tournoi aura lieu à 14 heures au Kudéta Carlton Anosy. Le lendemain, il rejoint le public universitaire pour le « Slam à l’U » à l’université d’Antananarivo. Le même jour à 16 heures, l’IFM accueille « Intersection », un grand spectacle poétique avec les invités internationaux. Le 9 décembre à l’IFM Analakely se tiendra la grande finale du tournoi Slam National, que ce soit en groupe ou en individuel.

Andry Patrick Rakotondrazaka