La formule inédite «Acoustik Live» proposée par Gasy Events a connu un vif succès hier après-midi. Un décor simple mais ô combien symbolique, représenté par quatre grands cœurs sur un tissu rouge détouré en blanc et quelques vases remplis de fleurs. Ce spectacle, tant attendu entrant dans la célébration de la Saint-Valentin et réservé à tous les amoureux, a tenu toutes ses promesses. Les nombreux spectateurs présents dans la grande salle du Centre culturel de l’école sacrée cœur ou Ccesca à Antanimena ont vécu une ambiance romantique dominée par le jazz et le blues.
Ces genres musicaux ont été parfaitement assurés par deux gros calibres de la chanson malgache. La prestation offerte par Fanja Andriamanantena et Rija Ramanantoanina a été à la hauteur des attentes des
fidèles mélomanes venus nombreux les soutenir. Leur performance vocale mélangée aux sonorités instrumentales des musiciens de renom tels le pianiste Samy Andriamanoro, dans le rôle d’un directeur artistique au niveau des arrangements musicaux, Roger Zafera à la contre-basse, Naly Raharison à la batterie, Datita Rabeson à la guitare et Hasina à la trompette et au saxophone, a séduit et émerveillé les mélomanes passionnés et attentifs, à chaque morceau proposé. Le répertoire basé sur des chansons d’amour constituées de superbes mélodies et surtout de magnifiques arrangements a beaucoup fait chavirer le cœur des mélomanes présents dans la salle. L’excellence, la compétence le savoir-faire et la perfection individuelle et collective des acteurs sur scène ont ravi et ébloui l’assistance.
Avec un super Rija Ramanantoanina en première partie, en se plaçant comme un véritable chef d’orchestre devant ses musiciens, le
« Crooner » en manifestant des gestes à l’aveuglette comme s’il se trouvait derrière un piano, a réussi à soulager les spectateurs à travers la chanson « Tsy vazivazy, » une nouvelle composition, des remake des anciens tubes « Mama, Hay ve ka nisy   Andrasako ianao, Fitiavana mamiratra… » Peu avant la pause, Fanja Andriamanantena a assuré le relais en revisitant ses titres populaires « Tiako raha ianao, Tsy vita hatreo, Inty ahao, Fantatro ianao, Aza ilaozanao…» Dans la seconde partie, les têtes d’affiche en version duo ont partagé un véritable bouquet de chansons d’amour fortement apprécié par les spectateurs ravis et éblouis.

Jean Paul Lucien