Petite audience, petit espace, mais grosse ambiance. Le duo Mahery et Inah ont assuré  le show avec énergie. Dans le patio du Piment Café du coté de Behoririka vendredi soir, ils ont réussi à chauffer un public d’une cinquantaine de personnes totalement ambiancées par ses chansons. Inah semblait même surprise de l’enthousiasme du public qui l’acclamait à la fin de chaque interprétation. Car, à chacune de ses chansons, Inah vient nous susurrer à l’oreille, se faisant « Lover » par excellence. Car oui, on l’a toujours connue douce et romantique. Elle chante l’amour, avec une sensibilité poussée.
Du coté de Mahery, la façon dont il a fait sonner sa guitare était étonnant. Concentration extrême, contrastes sonores saisissants des plus subtiles, il fait corps avec son instrument qu’il maîtrise totalement, mais qui est aussi pour lui un complice dont il sait faire sortir une palette sonore d’une étendue considérable. Une modestie de comportement qui est la marque des plus grands. Un chanteur et un musicien vraiment exceptionnel. Les gens s’assoient sur la table, smartphone à bout de bras, pour pouvoir revivre l’événement. Pour ce concert, un seul regret, qu’un public plus important ne se soit pas déplacé. Il le regretterait grandement s’il avait su ce qu’il a manqué.

S. R.