Si le tournoi annuel inter-instituts Smatch’In est devenu un rendez-vous immanquable, une ombre menace cet événement. Il s’agit du con­trôle des affiliations des basketteurs engagés, parfois remis en cause.
Des rumeurs évoquent souvent la présence de mercenaires au sein de certaines formations. « Chaque établissement doit fournir un certificat de scolarité pour chaque joueur. Seul les étudiants actuels d’un institut donné peuvent participer au Smatch’In. Les anciens n’ont plus le droit de jouer. C’est un de nos principaux soucis en tant qu’organisateurs. Nous faisons appel à l’honnêteté et à l’intégrité de chacun, pour que le tournoi se déroule sans accroc et que toutes les équipes se trouvent sur un même pied d’égalité », lance Kevin Ntsay du team Smatch’In, qui organise la compétition, à ce propos.
À part la présentation de certificat de scolarité, les établissements doivent également suivre une autre règle. Seuls trois joueurs licenciés peuvent figurer au sein d’une équipe.

H.L.R.