Le navire hydrographique de la marine nationale française se trouve, pour la deuxième fois, dans le port du Nord. Il s’y trouve en escale de ravitaillement.

Pour la deuxième fois, après juin dernier, le navire hydrographique et océanographique de la Marine nationale française BHO Beautemps-Beaupré est de passage dans le port du Nord pour une escale de ravitaillement et de relâche de l’équipage. Ce après avoir été en opération au  large de Mayotte.
« Certes, nous avons effectué une mission essentiellement  à Mayotte, mais nous avons fixé notre choix sur Antsiranana pour cette escale », a révélé le capitaine de frégate Samuel Quere, commandant du bateau.
De par ses particularités, le bâtiment (BHO) est doté de deux équipages qui alternent et assurent la continuité des missions. Cette fois, c’est un nouvel équipage composé de 55 marins, dont cinq jeunes filles, qui ont débarqué, hier, au port d’Antsiranana pour une escale de quatre jours.
Bon choix
Comme à l’accoutumée, le commandant  du  navire, accompagné de Daniel Lozes, consul honoraire de France à Antsiranana, a rendu visite aux autorités de la Diana, représentées par le secrétaire général Malaza Ramanamahafahay.
Celui-ci a loué l’initiative de la Marine française d’avoir choisi la ville d’Antsiranana, laquelle a un lien historique de longue date avec les marins français depuis. Le secrétaire général a profité de l’occasion pour expliquer brièvement les spécificités de la région et les avantages pour le passage des bateaux étrangers, tant sur le plan économique que sur la sécurisation de la zone maritime malgache. Il n’a pas non plus oublié de rassurer le visiteur que, depuis quelque temps, la sécurité dans la ville s’est nettement améliorée grâce aux efforts des forces de l’ordre, mais ça n’empêche pas de respecter certaines règles de prudence.
« Il est vrai que votre navire travaille sur les mers pour cartographier et effectuer des mesures océanographiques. Mais, votre présence dans notre zone pourrait faire peur aux exploitants illicites de nos ressources marines », a-t-il souligné lors d’une entrevue entre les deux parties.
Raheriniaina