Un déséquilibré mental est à l’origine d’une triple mise à mort à Andramy. Il a violé une jeune femme avant d’incendie sa maison.

Scène macabre dans le district d’Antsiranana II, samedi 1 juillet. Un aliéné, selon la gendarmerie locale, aurait tenté de violer une jeune femme âgée de 25 ans à son domicile. Il l’a tuée lorsqu’elle aurait essayé de résister, selon les explications d’un proche de la victime. « Cet homme a essayé d’abuser de la femme à plusieurs reprises », a-t-il indiqué. L’agresseur a fait sortir la victime de sa maison avant qu’il ne mette le feu sur le toit. Il a lardé de plusieurs coups de couteau  la gorge de cette femme. Le fils de 4 ans de cette dernière , enfermé à l’intérieur a été carbonisé. Les flammes se sont propagées et ont ravagé deux maisons mitoyennes , selon le bilan de la gendarmerie. « Il n’y avait que des enfants qui étaient là lorsque la scène s’est produite. Nous étions partis au travail dans les champs », a expliqué un villageois interrogé sur les faits.
L’incendie a provoqué un important dégagement de fumée, ce qui a surpris les gens un peu plus loin du village. « Nous avons été alertés par nos enfants qu’une tentative de viol doublé de meurtre venait de se passer », a revélé une source au niveau du fokontany d’Andramy.

Vindicte populaire
Ivres de colère, une soixantaine d’individus se sont rués sur l’aliéné. « Ils ont appréhendé l’auteur du double meurtre, l’ont ligoté et lui ont coupé la main droite avant de le lyncher. Ce dernier a été tabassé à mort avec du bois rond», selon les explications des forces de l’ordre. La famille du dément  n’a pas osé s’interposer par peur de la rage populaire.
Alertés , six gendarmes dirigés par le commandant de brigade de Bobasakoa ont rejoint les lieux pour maîtriser la foule et pour constater les dégâts. Le commandant de compagnie d’Antsiranana II s’est également diligenté sur place pour une réconciliation entre les deux familles, le calme était déjà revenu. Une enquête a été ouverte sur cette triple mise à mort. Aucune arrestation n’a été encore signalée depuis ces deux jours passés.

Hajatiana Léonard