Tous les responsables  et les acteurs principaux de l’environnement, issus des 22 régions, viennent de passer quatre jours à Antsirabe pour valider techniquement  le rapport  sur l’avenir  de l’environnement à Madagascar. Ce troisième rapport quinquennal consiste à voir de près l’état de
l’environnement de chaque région afin de pouvoir décider des activités et des mesures adéquates à prendre en conséquence.
Tout ce qui touche à l’environnement, dont l’état actuel, la pression qui y est effectuée chaque jour et ses conséquences, les solutions et les comportements qu’on doit adopter, a été ainsi
évoqué dans les 16 thèmes discutés durant les quatre jours d’échanges d’informations et d’expériences entre ces responsables et acteurs de l’environnement.
Dans l’objectif de préparer un environnement meilleur pour les générations futures et afin de sensibiliser tout le monde à participer à l’avenir de l’environnement, qui est la base de tout ce qui tourne autour de la vie quotidienne, le ministère de l’Environnement, de l’écologie et des forêts  a donc mis en œuvre une stratégie nationale de l’information environnementale.
« Cette nouvelle stratégie consiste à mettre à la disposition de tous toutes les informations et les données acquises au cours de ce rapport technique validé », explique Noasilala Nomenjanahary, point focal national du Réseau africain pour l’information environnemental.
Les informations partagées, notamment dans le site web, sont devenues des références pour plusieurs acteurs, dans la protection de l’environnement.
« Grace à ce système d’informations et de données ouvert et partagé, nous pouvons déjà espérer un développement environnemental durable », poursuit cette responsable.
Des experts internationaux spécialisés dans l’identification des besoins en information environnementale ont été présents à cet atelier.
Angola Ny Avo