Deux individus soupçonnés d’avoir participé à une série de cambriolages et d’attaques à main armée ont été arrêtés et mis en détention provisoire, mercredi dernier, après avoir été présentés devant le juge d’instruction. Ces actes de banditisme concernaient des quartiers de la ville d’Antsirabe, dont Amboronomby, Ambala­kisoa, Ambohimena ainsi qu’Atsinanan’Ivohitra et Andrefan’Ivohitra, ce au cours de quelques semaines précédant le Nouvel An.
La manière d’agir de la bande, formée d’au moins sept hommes, est presque toujours la même. Selon les témoignages de leurs victimes, ils se présentaient chez elles, vêtus en général de noir, en prétendant être des émissaires des autorités envoyés pour le prélèvement d’une certaine somme d’argent. Les malfaiteurs n’élevaient jamais la voix et ne proféraient aucune menace. D’autres fois, la bande entrait de force dans la maison de sa proie et confisquait tous les téléphones portables avant de passer à l’action. Après avoir obtenu l’argent, les bandits raflaient tous les objets précieux (bijoux en or,  téléviseurs, appareils électriques, …).
Des informations fournies par une personne de bonne volonté ont permis d’appréhender, vendredi dernier, l’un des malfaiteurs. Celui-ci a alors dénoncé un de ses complices. La police est toujours à la recherche des autres membres de la bande, et tout renseignement susceptible de faire avancer l’enquête est la bienvenue.

Angola Ny Avo