Un gang armé a sévi chez les religieuses de la maison Saint Joseph à Ampasanimalo. Dans la nuit de vendredi à samedi aux petites heures, six individus opérant à visage découvert ont assailli ce couvent.
Les malfaiteurs ont sévi vers une heure du matin. Munis d’une pince coupante et brandissant des armes blanches, ils ont fait irruption dans l’enceinte en escaladant la clôture devant le bâtiment. Sitôt à l’intérieur, ils se sont rués vers la guérite pour se déchaîner sur le gardien. Ce dernier a été battu d’un coup de pince coupante en plein front. Les assaillants l’ont ensuite tenu en respect.
Alors que les bandits s’apprêtaient à pénétrer dans les lieux d’habitation des sœurs carmélites de la maison Saint Joseph, le préposé à la surveillance des lieux qu’ils pensaient avoir déjà neutralisé a poussé des cris de détresse, réveillant en sursaut les religieuses.
Désemparées, ces dernières ont alerté la gendarmerie qui a envoyé en un éclair des éléments d’intervention. La police est également venue à la rescousse.
À l’arrivée des forces de l’ordre, la bande a pris le large. Transporté à l’hôpital militaire de Soavinandriana, le gardien blessé a pu rejoindre son foyer après les soins
nécessaires.

A.M.