Toute une journée àvibrer au rythme de la musique, le temps d’un événement exceptionnel pour tous les mélomanes. La célébration de la Fête de la musique s’est pleinement fait entendre ce week-end à l’Alliance française d’Antananarivo (AFT). Dès la matinée du samedi, les festivités battent son plein dans la capitale pour ce rendez-vous ponctuel initié par l’institution culturelle de la capitale.
Depuis le jardin d’Antani­narenina à Andavamamba,  son fief, l’AFT a convié les citadins à se joindre à elle le temps d’une fête conviviale. Un vibrant hommage à la musique sous toutes ses formes, la Fête de la musique qui se célèbre le 21 juin, s’est affirmée comme étant des plus folkloriques, ce samedi. « On a toujours mis un point d’honneur à valoriser ce lien qui nous unit avec la population. C’est pourquoi dans le cadre de cette célébration, on se plait à être au plus proche du public et à festoyer à ses côtés », affirme Marc Sarazin, directeur général de l’AFT Andavamamba.
Fort de son réseau national, l’Alliance française a entamé depuis le début de l’année, un appel à participation aux artistes de la Grande île. Représentant plusieurs genres, une ribambelle de groupes ont été sélectionnés pour participer à cette journée festive de l’AFT. Le but principal réside dans la promotion des jeunes talents les plus originaux et créatifs, en leur offrant une visibilité durant la célébration. En amont du Carnaval de Madagascar qui envahissait le centre ville, la Fête de la musique s’ouvrait sur la scène nomade du jardin d’Antaninarenina dès 9 heures du matin jusqu’à midi.

A. P. R.