Les normaliens brandissent une menace de grève, malgré leur rencontre avec les représentants du ministère de l’Éducation nationale, hier. Ils n’auraient pas été satisfaits de cette rencontre. Ils réclament le recrutement des trois cent cinquante sortants de l’École normale supérieure, comme le ministère leur a promis.